Lien 1 Lien 2 Lien 3 Lien 4 Lien 5 Lien 6
Au temps jadis

17/01/18 10:09

Audiard (Michel)
Auger (Claudine)
Bergouignan (Jean-François)
Bullier (le Bal)
Closerie des Lilas
Dépot de bennes
Dolto (Grégoire)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette rubrique a pour but de collecter et de partager un maximum d'informations de l'époque des années 50 et 60, sur le style de vie, sur les personnes ayant fréquenté le lycée Lavoisier de près ou de loin, mais qui ne nous étaient pas spécialement proches, ou sur leurs parents ascendants ou descendants, mais aussi des célébrités qui ont habité dans le voisinage.

les webartisans attendent vos contributions

Roland Desbaucheron qui habitait au 96 boulevard Port-Royal, se souvient avoir croisé Fernandel dans son escalier, il sortait de chez Michel Audiard, alors illustre inconnu à l'époque.

L'ennemi public n°1, Henri Verneuil, Fernandel, Michel Audiard 1953

http://www.parisrues.com/rues05/paris-05-boulevard-de-port-royal.html

 

Retour haut de page
Nous avons vérifié qu'Oger sur la photo de 6ème M2 1954-1955 est bien le frère de Claudine Oger, connue sous le nom de Claudine Auger, Miss France 1958 et première actrice française dans un film de James Bond (Opération tonnerre 1965).



Extrait de photo de classe 6ème M2 54-55

Retour haut de page
Jean-François Bergouignan (petit fils de Paul Fort, le "Prince des poètes") nous a confirmé avoir joué dans ''Les 400 coups'' de François Truffaut en 1959.

http://dvdtoile.com/Film.php?id=1663&full_cast=1

Extrait de photo de classe de 4ème AM 59-60

Retour haut de page

Le Bal Bullier

De Roland Desbaucheron: Je me rappelle d'un grand " trou " (avant les halles) entre la rue Henri Barbusse et la rue Georges Bernanos. Cet espace, en contrebas de la chaussée, laissé à l'abandon était clôturé de grilles -le mur coté rue G. Bernanos avait été démoli- , grilles qui faisaient coté ouest miroir à celles de la trémie de la portion de la ligne de sceau entre Port-Royal et Luxembourg (=terminus à l'époque) futur RER. En 1958 fut construit le centre SARRAIL (voir ci-dessous photo de 1958), qui fut occupé par le CROUS. Cet immeuble avait en sous-sol une piscine de 25m où le lycée nous emmenait, puisq'en section AM nous n'avions pas assez d'heures d'EPS (à l'époque on disait gym') pour aller au stade Charléty ou La Croix de Berny (Je fais du JE ME SOUVIENS sans le talent de Georges PEREC, je recommande la lecture de ce bouquin à tous les amoureux ou nostalgiques de cette époque, un seul extrait lié à la ligne de Sceau : "Je me souviens des trous dans les tickets de métro" et je ne resiste pas à en glisser un autre pour les jazzfans "Je me souviens que le trompettiste Clifford Brown est mort à 20 ans dans un accident de voiture" )
Note perso : Clifford Brown est mort le 26-6-1956 dans sa 26ème année. Dans le même accident est DCD Richie Powell pianiste et frère cadet de Bud (Amazing Bud).

Retour haut de page

Autre lieu voisin mythique et lié au Bal Bullier: La Closerie des Lilas
Sur le site http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Closerie_des_Lilas

On apprend, entre autre " people " -comme on dit aujourd'hui-, que Lénine venait y jouer aux échecs avec Paul Fort (voir Bergouignan).

Hier Renaud (le chanteur) s'y pochetronnait "…à coups de perniflard…" (Michel Audiard dans la bouche de JP Belmondo dans 100 000 dollars au soleil) c'est moins classe.

Retour haut de page
Jusqu'au début des années 50, à l'entrée de la rue Pierre Nicole, sur la droite (flèche) était édifié un dépôt (Sté SITA) de bennes à ordures et/ou balayeuses de la ville de Paris

En attendant de retrouver des photos d'époque, la carte de la brasserie qui fait le coin en face, où se réunissent d'autres anciens du Lycée de temps en temps, y compris d'anciens professeurs permet d'apercevoir cet édifice.

Le Royal 90 bd. Port Royal 75005 Paris
01 43 54 13 85 leroyal75005@gmail.com

Retour haut de page
Grégoire Dolto (le fils cadet de Françoise Dolto et frère de Carlos) architecte naval et ingénieur de l'École Nationale Supérieure de mécanique de Nantes (ENSA).

Extrait de photo de classe ENSI 1 62-63

 

 

Retour haut de page