Lien 1 Lien 2 Lien 3 Lien 4 Lien 5 Lien 6
Archives 2012

6/01/16 15:29

Cartes postales

Archives_2015

Archives 2014

Archives 2013

Archives 2012

Archives 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La météo était un peu fraîche et pluvieuse, mais nous étions quand même 8 ce lundi 3 décembre au Royal St-Jacques, dont 2 nouveaux, Raymond Pelletier et Jean-Michel Court (détenteur du record d'année passées au bahut, 11 ans, jusqu'à 2ème année de prépa HEC qui venait d'être créée).

De gauche à droite, après avoir re-gouté au ''Beaujolais Nouveau'' plusieurs fois : Jean-René Lespiac, Raymond Pelletier, Jean-Michel Court, François Colombani, Jean-Claude Gendronneau, Claude Mérienne, Jean-Claude Pilleux, Gérard Cuillier de Maindreville.

Comme d'habitude beaucoup de souvenirs échangés, que nous ne pouvons pas tous rapporter ici, la prochaine fois nous essaierons de venir avec un enregistreur!... toujours en tête du box-office Maurice Fombeure.

Le calendrier prévisionnel des déjeuners pour l'année prochaine:

  • Lundi's 14 janvier (le 7 est trop près de la reprise de l'école)
  • 4 février, 4 mars (première semaine des vacances scolaires de la zone de Paris) ou 11 mars ?, 8 avril, 6 mai, 3 juin, 8 juillet
  • ''Raout d'août'' 22 et 23 ( à confirmer après l'enquête qui sera transmise en avril/mai)
  • 9 septembre, 7 octobre et ''Grand Rassemblement à Paris'' (la veille des vacances de Toussaint n’étant plus une bonne idée, nous proposons le premier lundi du mois d'octobre ?)
  • 4 novembre et 2 décembre.

En attendant, le bureau vous souhaite de bonnes et joyeuses fêtes de fin d'année, et surtout ne stresser pas trop le 21/12/2012!

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page

Reportage complet sous l'onglet ''Gra_2012''!

Nous étions 30 anciens élèves et 2 conjoints pour ce 2ème Grand Rassemblement Parisien du vendredi 26 octobre 2012, avec seulement 2 défections dues aux conditions de transport difficiles et un malade avec mot d'excuse des parents mais sans certificat médical!

Modifié le 16/11/2012

Reportage chronologique:

Accueil à partir de 10H00 au Royal St-Jacques
Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris


Arrivée au Collège Sévigné

Quelques très vieux toits en tuile encore visible à Paris... ici de la terrasse du 6ème étage.

La ''Joconde multicolore'' vue par des élèves de cm2.. Remarquable!

Pour ceux qui ne pouvaient entrer (limité à 12), pose détente au Café le Cristal où Roland habitait au 96 bd Port-Royal et qui pouvait nous accueillir dans sa salle de restaurant à l'étage, mais où je m'étais fait jeter 6 mois auparavant.. probablement pas les bons interlocuteurs!.. ou alors j'avais ma tête des mauvais jours?

Arrivée au Lycée par l'entrée unique des profs et des élèves, 17 rue Henri Barbusse....

Beaucoup de difficultés pour la photo presque officielle... prise dans la cour par des élèves goguenards!

Déjeuner à la Coupole à Montparnasse
''La Coupole'' 102 bd du Montparnasse 75014 Paris
01 53 91 20 52 www.lacoupole-paris.com

 

Modifié le 16/11/2012

Retour haut de page

Grand RAssemblement le 26 octobre 2012
Combien serons nous pour fêter comme il se doit les 140 ans de notre lycée?

Questionnaire Questionnaire

Programme: - RdV à partir de 10h00 Brasserie Royal St-Jacques
- Délégation (max 10-12) reçue au Collège Sévigné à 11h30
- Visite du bahut à 12h30, pas de limite nous devrions être 30-32
- Déjeuner à La Coupole à Montparnasse à 13h45
- Fin d'am ouvert

École créée le 1er octobre 1872

Modifié le 20/11/2012

Retour haut de page

Bien que la météo ait été encore clémente en ce début septembre, nous avons délaissé la terrasse de l'Orée du Bois pour l'intérieur du Royal St-Jacques. Nous étions 5 pour partager les souvenirs du dernier Raout d'Août dans le Bordelais/Cap-Ferret et pour préparer le prochain Grand Rassemblement du 26 octobre au bahut.

De gauche à droite: François Mescam, Jean-Claude Pilleux, François Liard dont le Thalys en provenance de Bruxelles avait une bonne heure de retard, François Colombani, Cuillier de Maindreville

Sous l'oeil bienveillant de Graeme Allwright!

Après une petite formation de François Mescam sur Picasa de Google, les photos du dernier Raout dans le Bordelais ont pu être déposées et accessibles par tous, sans interférence avec d'autres albums privés, avec le lien suivant:
Album provisoire sur Picasa

Nous avons ensuite posé les premiers jalons du prochain
Grand Rassemblement
à Paris le 26 octobre 2012:
- Avec les conjoints ou sans?

- Aller visiter le bahut comme l'année dernière?
- Organiser un pot avec M. Le proviseur et les profs?
- Contacter la secrétaire pour voir si cela est possible,
même avec 35 ou 40 participants?
- Trouver un restaurant dans les parages du bahut qui puisse
accueillir 40 personnes?....
- Une nouvelle brasserie vient d'ouvrir en face la ''Closerie des Lilas'', Le Bullier,
mais malheureusement ils ne souhaitent pas réserver une salle pour un groupe
au détriment de leurs clients habituels.
- Pourquoi pas à La Coupole ou La Rotonde à Montparnasse?

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page

Raout d'Août 2012 ou Lavoisade56-63 à Bordeaux Cap-Ferret
Les premières photos:

Chez Daniel Oksenhendler, la vue sur la bassin et... la chaleur de l'accueil.

De gauche à droite: J-Claude Gendronneau, Paul François, Henry Zanini, J-René Lespiac, Daniel Oksenhendler, J-Claude Pilleux, François Colombani, Roland Desbaucheron.

Roland nous avait concocté des macarons dont il a le secret... et deux terrines dont une de légumes (spécialité charentaise).

Près du phare, tout au bout du Cap, une vue sur Bélisaire.

Une rue transversale du Canon, avec un chariot et des poches d'huîtres. Le treuil au premier plan semble out!

Le soir dîner au Château Maucaillou... et aux chandelles! Michel Soulié et sa femme nous ont rejoint.

Départ pour la visite de Bordeaux... en déambulateur à pédales pour certains.

Le circuit préparé par Roland... départ place/parking de la Bourse et retour sur nos pas pour le déjeuner place du Parlement.

Passage obligé devant LA boutique de Canelés... et de Macarons.

Détails d'architecture, les balcons en pierre du cours Arnozan sont dits "sur trompe", cylindres suivant deux axes perpendiculaires et les portes bleues Bordeaux qui ont tendance à disparaître... le bleu , pas les portes.

Le plan qui nous a tant manqué!....

Le château Yquem... enfin!

Sauvignon blanc ou Sémillon plus propice à la pourriture noble ou Botrytis Cinerea?

Les barriques de chêne français faites à la main, cerclées de jonc de noisetier pour les reconnaître.

Album provisoire sur Picasa

Retour haut de page

Manifestement la météo et la perspective de déjeuner en terrasse devant un pot de rosé bien frais, avait attiré du monde... nous étions neuf le lundi 2 juillet, record à battre, que des anciens "anciens", mais nous avons quand même bu un Kir pour le plaisir de déjeuner en terrasse dans un endroit assez calme... pas bucolique mais relativement calme!... nous avons testé un nouveau restaurant rue de l'Abbé de l'Épée, ambiance sympa, un peu en retrait du bruit de la circulation, il y a juste le prix du 50cl de rosé à 14€00 qui est un peu prohibitif!

de gauche à droite:Gérard Cuiller de Maindreville,François Colombani, Paul François, Jean-Claude Gendronneau, Pierre Serres, Jacques Schroeyers, Bernard Méresse, Jean-Claude Pilleux et Henry Oppenheim

Ouf, nous n'avons pas eu besoin d'aller ''Au Sergent Recruteur'' sur l'Île St-Louis pour faire signer 4 nouveaux adhérents à notre amicale... paiement en liquide sans trace... bienvenue au club.

Nous avons confirmé le programme du prochain raout estival dans la région bordelaise où Daniel Oksenhendler (1ère AM 57-58) nous attend à partir de 10h du matin pour visiter le Cap Ferret et déguster quelques huîtres au bord de sa piscine (Roland et Jean-Claude se charge du pineau, du vin blanc, des macarons maisons et autres amuse-ballots (lèvres en charentais). Les dates jeudi 23 et vendredi 24 août 2012... Un questionnaire sera envoyé très prochainement pour les réservations d'hôtel et pour le dîner de gala jeudi 23 dans la soirée au Château Maucaillou.

Pour terminer l'après-midi nous sommes allés en reconnaissance au
Café Universel 267 rue St-Jacques, sur les recommandations de Mike Lécuyer pour voir comment organiser une petite soirée blues dans cet établissement reconnu comme un des ''lieux incontournables du jazz vocal à Paris''.

Le Café Universel 267 rue Saint-Jacques 75005 Paris 01 43 25 74 20
Contact: Sabrina cafeuniversel@hotmail.fr www.cafeuniversel.com

L'Orée du Parc 9 rue de l'Abbé de l'Épée 75005 Paris 01 43 54 41 99

Retour haut de page

Nous étions sept le lundi 4 juin 2012, à l'avenir il faudra éviter les nombres impairs pour le plan de table (!) et pour que tout le monde soit sur la photo... désolé Jacques Schroeyers.... et bienvenu à Daniel Boucher, qui est passé à travers la tournée de kir... Paul François, François Liard, Claude Mérienne, François Mescam, Jean-Claude Pilleux.

Nous avons discuté brièvement du programme du prochain raout estival dans la région bordelaise (nous attendons la réponses de Daniel Oksenhendler (1ère AM 57-58) pour le point de ralliement au Cap Ferret) et confirmé les dates jeudi 23 et vendredi 24 août 2012: Raout d'août

A la sortie, nous avons un peu flâné dans les rues avoisinantes pour faire quelques photos, tout d'abord au 260 rue St-Jacques où habitait la famille Dolto au 1er étage (fenêtre de gauche, la chambre de Carlos).

Puis au 6 de la rue du Val de Grâce où a séjourné le ''très célèbre et universellement connu'' peintre tchèque Alfons Mucha de 1897 1903.

Daniel Louradour, artiste peintre et scénographe a également habité et est décédé à cette adresse.

Pour terminer, nous avons croisé un groupe de terminale du Collège Sévigné en goguette à qui nous avons expliqué que notre temps il n'y avait que des filles et que des garçons chez nous!... je ne me souviens plus ce qu'ils célébraient.. le passage du Bac peut-être?

 

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page

Nous n'étions que cinq le lundi 7 mai 2012, avec quelques redoublants, et nous avons pu échanger de façon plus approfondie: François Colombani, Jean-Claude Gendronneau, Claude Mérienne, François Mescam, Jean-Claude Pilleux. (Désolé, François Colombani était présent, mais sans son Ipad qu'il a explosé, nous n’avons pas réussi à tirer une photo du groupe. Il négocie son remplacement avec Darty, grâce à l'assurance qu'il avait souscrit).

Nous avons discuté du programme et des dates (du 20 au 31 août) pour le prochain raout, ce qui nous a permis de diffuser l'invitation: Raout d'août

Comme d'habitude nous avons passé en revue quelques photos de classe et complété quelques noms d'élèves et de profs. Claude Mérienne nous envoie sa photos d'ENSI2 63-64 avec Françoise Beaugé-Dujardin (ancienne du collège Sévigné) qui n'a pas pu se joindre à nous, mais aussi Michel Samper et Bernard Thaon.

Nous avons évoqué le souvenir ''folklorique'' du candidat à la députation dont les affiches faisaient notre délice et que nous croisions parfois sur le Boulevard St-Michel, Ferdinand Lop.

Voir article de Libération

Claude Mérienne suggère d'ajouter dans le trombinoscope des lavoisiens célèbres, Georges Champetier. ''Il m'a fait l'honneur de participer à mon jury de thèse bien que je ne sois pas ancien élève de l'établissement qu'il dirigeait, ni que le sujet soit de sa compétence, mais il accepta car j'étais ancien de Lavoisier, comme lui, école dont il avait conservé un excellent souvenir.''

A la sortie, nous avons un peu flâné dans les rues avoisinantes et, toujours Claude Mérienne, nous a guidé vers le 6 de la Rue du Val de Grâce où a vécu le peintre tchèque (ignoré) Alfons Mucha, mais dont nous connaissons tous au moins une oeuvre. Une plaque commémorative en bronze figure en bonne place sur la façade (batterie à plat, photo le mois prochain!).

A son évocation Jean-Claude Rihard se souvient:
Mein Got !!! Un peintre ignoré ??? Par qui donc ?
Enfin pas par le « tchécophile » que je suis, qui ai suivi son oeuvre et visité le musée du même nom à Prague.
Son oeuvre grandiose « L’Épopée slave » fut véritablement une épopée depuis quelques années … !!!! enfin son retour à Prague est devenue effective. C’est du grandiose mais personnellement je préfère ses réalisations en matière d’Art Nouveau.
Pour info, la cathédrale St Guy de Prague (qui vient de voir revenir ses 3 cloches parties en 1916….) comporte un très beau vitrail oeuvre de Mucha.

Ahoj a do té doby !!!

 

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page

Nous étions huit comme c’est souvent le cas depuis quelques mois, le lundi 2 avril 2012, mais quand même 4 nouveaux, un record, dont Bernard Klein qui venait de Toulouse. En plus : Michel Bouthonnet (toujours en activité, costume-cravate et son attaché case), Jean-René Lespiac (venu de Sens), Bernard Méresse, Claude Mérienne, Jean-François Soulas, et l’agréable surprise inattendue Yves Fleury fils de notre charismatique prof de gym Joël Fleury. (Désolé, François Colombani et son Ipad n’étant pas présents nous n’avons pas réussi à tirer une photo du groupe).


Photos de Yves Fleury

Nous avons tout d’abord adopté l’article 11 de la charte qui stipule désormais que les nouveaux doivent offrir une tournée de Kir... ce qui a été fait généreusement par Bernard Klein et Jean-René Lespiac qui nous a offert le Côte de Brouilly habituel, merci à eux.

Tout cela a bien sûr contribué à rendre l’atmosphère très chaleureuse et d’entrée, plusieurs hommages ont été rendus à Maurice Fombeure:

- A une professeur du collège Sévigné qui faisait traverser la rue à ses élèves (petit rappel historique, le collège Sévigné situé rue Pierre Nicole à 200 m du Lycée Lavoisier était exclusivement féminin, et Lavoisier exclusivement masculin jusqu’aux terminales, les heures d’entrées/sorties étaient décalées de 10 minutes pour éviter les collisions)... donc la saillie: ‘’Allez les petites, par 2 comme les c.....’’

- Plus poétique, en s’adressant à M. Brasseul, professeur de français comme lui : ‘’ Toi Brasseul qui ne l’est pas et qui en a deux’’.

- Il était aussi intransigeant sur l’orthographe et à notre ami Bernard Klein qui comme chaque année à la rentrée et comme nous tous, devions disserter sur nos vacances : ‘’La canne couvait des œufs... MF : ce devait être la canne de votre grand-père ?... Pour ceux qui n’ont pas compris la vanne, il y a la canne du grand-père et la cane qui pond des œufs).

- Pour terminer Yves Fleury se souvient qu’au moment de l’affaire Ben Barka dont l’enlèvement s’est déroulé devant la brasserie Lipp à St-Germain-des-Près, où MF avait ses habitudes, mais aussi comme garde-champêtre honoraire (il habitait rue du Vieux Colombier, près de l’église St-Sulpice) le Canard Enchaîné lui a fait l’honneur de sa une en tant que suspect.... j’ai fait quelques recherches rapides mais ce n’est pas évident, ce serait drôle de retrouver un exemplaire.

Yves Fleury (équipe de France universitaire de natation), nous a beaucoup parlé de son père Joël, a partagé avec nous des photos, toujours avec émotion et tellement loin de nos souvenirs ‘’très petits’’ par rapport à toute la vie et le parcours d’un homme. Ce que je rapporte ici, avec son autorisation ce ne sont que quelques échanges qui ont été retranscrits dans la rubrique ‘’célébrités’’. Joël Fleury avait tout juste 20 ans en 1939, il a mené son combat et en a recueilli des honneurs, dont bien sûr tous nous ont échappé. Après avoir été entraîneur à l’INS il est arrivé comme professeur au lycée Lavoisier jusqu’à sa retraite. Il a été capitaine de l’équipe de France de hand-ball à 7 (premier championnat en 1953), puis entraîneur de l’équipe masculine d’Ivry-S/Seine plusieurs fois championne de France dans les années 60 et le premier entraîneur de la première équipe de France féminine de hand. Il a incité Gilbert Ridouh ancien élève, Maths Élem en 1960, à persévérer dans ce sport, Gilbert fait partie des légendes de l’US Ivry. Il arrive au PUC à la fin des années 60 comme entraîneur. Le PUC vient d’éditer un livre pour son centenaire et Joël y figure en bonne place (cette photo y est publiée).

Yves est intarissable, il connaît des milliers d’anecdotes et il va falloir déployer des moyens techniques autres que mes pauvres notes manuscrites pour sauvegarder ce (notre) patrimoine!

Sur les professeurs de gym, nous avions tous en tête Georges Dransart, médaille d’argent aux JO de Melbourne en 1956, mais qui se souvient de Georges Turlier qui lui a été médaille d’or aux JO d’Helsinki en 1952 en canoë double également. M. Schindler serait toujours prof au PUC, à vérifier avec Michel Samper, et M. Pepay était peut-être le prof que nous surnommions ‘’Hop Hop’’, car il restait toujours en tenue de ville pendant les séances d’éducation physique.


Photo de Georges Turlier et Georges Laudet

Pour terminer, nous avons retrouvé le nom de Mlle Maluski à la deuxième tournée de Brouilly, au début c’était plutôt ‘‘Lewiski’’, remplaçante de
Miss Drouilly prof d’anglais, et qui avait, Mlle Maluski, pas Miss Drouilly, une façon bien à elle, paraît-il, de mettre en évidence sa ‘’poitrine généreuse’’ ou ‘’généreuse poitrine’’, MF si tu nous regardes.... dans cet estaminet que tu fréquentais souvent,... avec démonstration à l’appui... en fait une espèce de reconstitution du délit ! Il y a eu aussi un consensus pour dire que
Mlle Guelier
, prof de français était très bien gaulée, suivant une expression moderne que nous n’utilisions pas, nous aurions dit gironde ?... malheureusement, ou heureusement, il n’y a aucune photo pour étayer ce fait.


Photo de Mlle Maluski

Les brèves :

M. Berlemon super prof d’allemand, peu expressif, aurait été élu député en 1958 ou 1964 dans le département de l’Essonne - Orsay ?

M. Bon-Nguyen (notre prof de dessin artistique, pas industriel) aurait reçu le prix de Rome. Son appartement avait été plastiqué par erreur (pas le bon étage) à la fin de la guerre d’Algérie.

Et pour clôturer la séance, le prof hyper-plébiscité à 100 %, M.Boulet le prof d’atelier bois... est-ce que nos enfants ou nos petits-enfants auront eu, ou auront cette chance, ce bonheur? Il donnait des indications précises à des gamins de 11-12 ans: "le trait du tracé doit avoir une épaisseur de 1/10mm et la scie doit le couper en 2" !

La dernière idée de la journée, organiser lors du grand rassemblement d’octobre, une visite de la première cathédrale chrétienne (250 ajc) sous-terraine de Paris, pas sous le bahut, mais presque.

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page

Nous étions encore 8 le lundi 5 mars 2012, au Royal St-Jacques, avec un ''petit nouveau'' de 1.92m, Jean-François Soulas, qui a été au bahut à partir de 1958 pour terminer en Maths Élem en 1966. Sur cette photo il a pratiquement identifié tous les noms (il les avait écrit au dos, mais l'orthographe est peut-être incertaine), il est en contact avec certains qui vont peut-être rejoindre l'amicale.... dont Yves Fleury, le fils de Joël Fleury le prof principal de gym. Le PUC vient de sortir un livre pour son centenaire où Joël Fleury figure en bonne place avec des photos.

Yves Fleury Maths Élem 65-66, une vraie ressemblance avec son père,
dommage de ne pas avoir la couleur pour les cheveux, mais on peut deviner
qu'ils sont blonds!

Nous avons remis au patron une photo montage d'un roman de Maurice Fombeure,
''Le Vin de La Haumuche'' en 21x29.7 en attendant que le poster 50x75 soit prêt.
Nous avions remis auparavant le même cadre à notre ami J-Claude Rihard monté spécialement à Paris pour célébrer son anniversaire avec nous.

Au retour nous nous sommes arrêtés devant le 262 rue St-Jacques bâtiment historique où Roland Desbaucheron se souvient avoir été ''chercher du lait frais à la ferme'' dans les années 50!... qui a été démoli en 1965 et remplacé par des appartements très froids, peut-être un peu plus chauds en été avec la vigne vierge qui recouvre toute la façade et les murs latéraux.

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page

Nous étions 4 et demi le lundi 6 février 2012 au Royal St-Jacques (où nous sommes reconnus maintenant, le patron accepte que nous mettions au mur un poster représentatif de notre amicale), malgré les rudes conditions météo. Michel Soulié et François Colombani avaient décliné en dernière minute, et je pensais me retrouver seul avec François Liard, mais deux ‘’anciens’’ nous ont rejoint, Paul François que nous connaissions déjà et Henry Oppenheim (le diaporama des fifties) qui organise des ‘trucs’’ comme nous avec une vingtaine d’anciens de sa promo, dont 5 ou 6 qui ont fait les arts. Jean-Marie Chaput est juste venu prendre le café avec nous, il a vu de la lumière et s’est arrêté, très sympa la démarche!

Beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface et quelques mises à jour ont été faites.

Sur la photo 1ère AM 1957-1958, il ne manque aucun nom, une première. Ceux qui ont fait les arts: Pierre Coërchon, Daniel Clavelloux, Jacques Mouzet, Pierre Lesas, Henri Armingaud, Jean-Pierre Escofier (le plus jeune, 2 ans de moins, est toujours très actif à la Fac de Rennes comme prof de maths, il a écrit un grand nombre de bouquins). Maurice Génique est décédé.

D’après Henry Oppenheim le proviseur s’appelait M. Vaquier, il avait un assistant manchot M. Bosc, que nous, les 56-63 n’avons pas connu il me semble? Petite anecdote d’actualité concernant le prof d’anglais M. Loriot .. il avait donné congé à la classe pour aller voir le couronnement de la reine en 1953, à la TV chez Bertholet, le marchand d’électroménager du coin!.....

Nous avons eu aussi la confirmation du gag de l’horloge qui avait été avancée d’une heure un samedi après-midi (17h00 au lieu de 16h00, pendant un cours de dessin industriel de M. Alibert, ou d’un remplaçant, où il n’y avait que cette classe dans le lycée)… la salle de dessin indus était située juste à l’opposé de l’horloge qui était à côté de la salle de sciences nat… ils ont bien terminé une heure avant, et la pagaille n’est survenue que le lundi matin au départ des cours!

Le nom de la prof de français qui emmenait ses élèves à la comédie Française en classe de 3ème est Mme Daguadier ?...

Au retour, en faisant des recherches sur Google, j’ai retrouvé un texte de Maurice Fombeure, le retour du sergent, mis en chanson par Michel Fugain en 1967… allez ‘’voir’’ pour ‘’écouter‘’ sur Deezer sur l’onglet ''anecdotes''.

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page


Les voeux 2012 de M. le Proviseur du Lycée

Retour haut de page

§

Les voeux de l'association le ''Chat Sans Queue'', chère à notre ami
François Colombani...

§

Henry Oppenheim vient de nous retrouver grâce à notre site... sections AM quelques années de plus, a concocté un diaporama très sympa pour la nouvelle année 2012!.... basé sur les années 50

Retour haut de page

Nous étions 8 le lundi 9 janvier 2012, au Royal St-Jacques, où nous avons fini par avoir la table à l'entrée que nous convoitions depuis longtemps, en vain... et pour la première fois J-Claude a été secondé par J-Claude pour la commande du vin... la relève arrive!

La ''bande du 91'' est venue en force pour ce premier déjeuner de l'année, de gauche à droite: Michel Soulié (78), Jacques Schroeyers (91), Pierre Serres (91), Claude Mérienne (91), J-Claude Pilleux (78), Guy Arnal (91), J-Claude Gendronneau (91), et François Colombani (93).
Guy Arnal, jeune retraité dentiste/orthodontiste, nous a fait la surprise et a gonflé le contingent. Les trois Gadzarts de la même année de la même école, Angers, qu'ils ont intégré en 1961, avaient bien-entendu gardé des contacts, mais revoyaient pour la première fois depuis 50 ans le Lycée où ils avaient côtoyé Claude Mérienne, certains depuis la 6ème, et qui avait bifurqué Maths Élem après le premier Bac.

Pleins de souvenirs évoqués et une belle liste de nouveau noms à mettre à jour sous les photos de classe.... nous avons retrouvé le nom du prof de musique, M. Noël, d'Abel Sommeville prof de tour qui était décédé en cours d'année et avait été remplacé par M. Poletti. Nous avons vérifié que
Bernard Oger (3°R, 6ème à partir de la gauche sur la photo de 6ème 2 1954-1955) est bien le frère de Claudine Oger, connue sous le nom de Claudine Auger, Miss France 1958 et première actrice française dans un film de James Bond (Opération tonnerre 1965).

Nous avons aussi appris au cours du repas que Léon Pompidou (1887-1969), ancien instituteur, père de Georges Pompidou avait été prof d'espagnol au Collège à partir de 1938 et qu'il fut également l'auteur collégial d'un dictionnaire d'espagnol.... y enseignait-il encore en 1954... probablement pas.

Et finalement toujours sur la même photo de 6ème 2 1954-1955, le 3ème en partant de la gauche au 3° rang, est Guy Sauvin champion de France de Karaté en 1964, entre autre. Il a été au Lycée jusqu'en 3ème.

Bar Brasserie ''Le Royal St-Jacques'' 263 rue St-Jacques 7505 Paris

Retour haut de page

Retour haut de page