Lien 1 Lien 2 Lien 3 Lien 4 Lien 5 Lien 6
Anecdotes

3/10/18 9:18

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En construction!

Notre ami Dominique Courtois nous transmet ''quelques souvenirs exhumés d'un dossier de famille''.

 

Créé le 03/10/2018

En construction!

Philippe Roussel se souvient, classe de 2nde ACM1 62-63,
commentaires complétés par Jean-François Soulas:

Légende de J-François Soulas



Photo 1- ''À la cantine'' - Philippe Roussel est au bout de la table, avec une pile de morceaux de pain
et au premier plan il y a Michel Riou qui meurt de rire je ne sais pas pourquoi mais lui non plus peut-être? Entre les deux, il y a Boileau.

Photo 2 - ''À la cantine -tableboulette'' - Cette table montre Bernard Dézé, entre Jean-François Soulas et Bernard Lacaze, en train de lancer une boulette de pain... On était 9 par table, c'était bruyant, il y avait trop souvent pour moi du hachis parmentier et certains ne mangeaient jamais de salade sous prétexte que quelquefois on y trouvait des vers ou des chenilles.
En face on il y a Boileau (voir Photo 1).

3- ''À la cantine'' - De gauche à droite Jean-Pierre Chaquin
Jean-François Soulas et Bernard Dézé.

Salut ! de bons souvenirs ! Jean François s'agaçait quand on se moquait des petits gilets tricotés par sa grand-mère mais il a ébahi tout le monde quand il a gagné un concours...


Jean-François gagne, avec Michèle Duvernois, le concours USA 1965 organisé par Radio Luxembourg dans le cadre de l'émission de Jacques Garnier Balzac dix deux fois ou BALZAC 10-10 (17h-19h). Il part en Californie (Los Angeles, Santa Barbara, Monterey, Salinas, San Francisco, Las Vegas) du 17 février au 24 février 1965. Il visite dans ces villes différents lieux dont : Disneyland, Marineland, Beverly Hills, les studios Universal, Hollywood, ... Il assiste à différents spectacles : Paris Line avec Line Renaud, Hello America avec Tony Scotti, Louis Prima. Il dîne avec Line Renaud et rencontre Tony Scotti, Gilbert Bécaud, Steve Mac Quenn, Roy et Walt Disney, ...

Dessin de Bernard Dézé

Photo 4 - ''À la cantine'' - Patrice Verot se faire servir un maximum de rab de patates.

Photo 5 - ''En classe - En Cours" -Au centre Patrice Verot.
Juste derrière lui sans doute
Yves Boudrie et Coqueret et Cazenave à l'extrême droite.
Cette photo montre la complicité potache qui permettait de prendre ce genre de risque. Au moment de déclencher, par geste, il était convenu que quelqu'un toussait très fort à côté de moi. La Rétinette Kodak n'agit pas en silence.

Photo 6.1- "En classe- Miss Convers - Mollet Galbé" prise en cours d'anglais, même procédé pour le déclenchement, avec Mme ou Mlle Convers : je lui trouvais le bas de la jambe parfait...
(et j'extrapolais)

Photo 6.2- "En classe- Miss Convers"

De profil, avec ces chaussures à talons, le bas de la jambe est absolument parfait ! (comment suivre ce qu'elle écrit dans ces conditions).....

Photo 6.3- "En classe- Miss Convers"

Pour voir que l'enseignement de l'anglais se faisait parfois dans la salle d'espagnol et en classe entière (trois rangées comme celle-ci : donc 3 fois neuf ou dix élèves)..

Photo 6.4- "En classe- Miss Convers"

Sans commentaire, sinon vous allez finir par croire que j'étais amoureux d'elle...

Au premier rang se retournant: Berthelot.


Photo 7 - "Momo" est une photo prise dans la cour au passage de
M. Maurice Fombeure
(de dos près de l'arbre avec sa canne) en général cela déclenchait des appels "Momo !" où plus fort des meuglements de troupeaux, émis bouche fermée mais qui allaient crescendo. On voit à droite le Sur Gé (un Corse, il me semble ?) qui vient s'interposer et essayer de choper un ou deux potaches en flagrant délit...

Photo 8 - En cours de physique - opticon" - est une photo prise pendant le cours de physique avec Mme Handrich...

Photo 9 - Cours d'Allemand

Un professeur d'allemand très sympathique : D. Grandet...

Ici il me parle d'un bouquin qu'il tient entre les mains. Sur cette photo, on voit très bien la position du bureau sur l'estrade. Un autre détail matériel me revient aussi: les traces d'eau en forme de boucles sur le parquet, l'arrosage préalable au balayage... il me semble que les bidons cylndriques qu'on aperçoit sur le côté de l'estrade était destinés à cet usage.

Photo 10 - En cours de mathématiques avec M. Germain

Nous appelions ce prof de maths "Minus". Il était petit sec et raide, avec un léger rictus à la bouche. Mais très efficace et sachant en imposer. Du genre à tracer un cercle parfait au tableau à la craie, comme ça, à main levée...

Photo 11 - En permanence

Ambiance "permanence", je ne sais qui est le surveillant, mais je revois bien les tables, si peu larges (et encore je n'étais pas grand comme ce cher J-F Soulas !) et en bois "sculpté" (inscription du genre "la vie est un désert et la femme un chameau qui aide à le traverser" ou "ici j'ai souffert, ici tu souffriras").
Bernard LACAZE se tourne vers l'appareil photo.

Photo 12 - Sur le trottoir

Sur le trottoir en face de la porte du lycée rue Pierre Nicole: je suis au fond à gauche, tout en noir (pendant dix ans je me suis habillé toujours en noir) François Raguin qui tend le bras, X, Ballaret, Dezé (blond minet), à côté de lui, avec ses lunettes de myope : Marc Saunier, X, à l'extrême droite Jean-Pierre Chaquin.

Modifié le 28/01/2017


Contribution Roland Tiffon

Fascicule complet PDF 75dpi 3.9 Mo

Liste Prix 1955

Créé le 05/01/2015

Visite au Musée de l'Homme de la 2 ACM1 en 62-63
avec H. Charnier (Prof d'Histoire/Géo)

De gauche à droite (à peu près): Michel Vincent, Ricroque, Bernard Dezé, Jean-Pierre Chaquin, Bernard Lacaze, X, Breugnon, Philippe Roussel, Cazenave, Jean-François Soulas, François Raguin, Boileau, Ballaret, Yves Boudrie, Berthelot et Charles Robert

Source Philippe Roussel et J-François Soulas

Original

Créé le 12/04/2014

Retour haut de page

Mise en ligne sur d'un petit film de 4:50
de la classe de MT 1961-1962 (pas de photo de cette année là,
mais pratiquement les mêmes que sur la photo de 1ère AM 1960-1961)

Mise en ligne sur d'un diaporama de 2:50
à partir d'instantanés du film avec les noms des ''acteurs'' identifiés, le tout sur la chanson de Mike Lécuyer... Où est donc le bon vieux temps?

Les profs, par ordre d'apparition: M. Brun dit ''Thêta'' - Normal Sup, prof de physique-chimie..., venait de finir son service militaire comme officier.. discipline de fer, mais un bon fond... M. Dupuis prof de Philo assis sur le bureau (rare pour l'époque), M. Poletti cheveux en brosse, blouse grise, prof d'atelier- fer, M. Léonce Justamond en blouse blanche ouverte, Charles-Henri Sieffert prof d'Histoire-Géo, avec ses lunettes d'écaille qu'il ne portait ce jour-là, avait un air de Guy Mollet, puis à la fin, en blouse blanche un ''peu guindé'',
M. Bernard
prof de Maths. Il avait donné son autorisation de filmer.. le reste en caméra cachée, une Kodak Super 8.

Distribution du film, par ordre d'apparition également à l'écran:
Jacobelli, Bernard Tahon, Daniel Pilleux, Bernard Tahon à nouveau, Gilbert Saint-Blancat (débutant au cinéma et qui ne peut s’empêcher de regarder la caméra, de dos ... Claude Guillermet ?,.. en salle de dessin Daniel Pilleux à nouveau, Jacobelli, François Mescam, Michel Chopiton, Gérard Espinasse, Alain Caquelot au tableau en blouse blanche avec Bernard Klein, ... Michel Douspis...

et pour le chahut dans la cour: Bernard Klein, assis sur le rebord de fenêtre, qui n'aime pas être filmé (?), François Mescam en cheveux très courts, Michel Toutain assis parterre et qui va se prêter au ''cassage de sucre''.. n'était-ce pas le nom de ce jeu?... Jean-Pierre Meunier, Jacobelli, Claude Guillermet, Daniel Boucher le meneur, très actif,...et puis au contraire, très détaché de tout ça, Michel Bouthonnet et Michel Miller!

Complété le 01/03/2014

Retour haut de page

Claude Mérienne nous envoie ses fiches de recommandation de lecture de M. Lecocq, avec bien sûr ''La Princesse de Clèves'' en bonne place!

Retour haut de page

La mixité à l'École Lavoisier en 1883!

De Claude Mérienne: Voici un extrait d'un journal qui parut à la fin du XIX, et qu'on peut consulter à la BNF, et dont le titre est " La Lanterne des Demoiselle".

Retour haut de page

Dominique Courtois a ressorti de son cahier d'atelier bois de 6ème et 5ème M1!

Autres réalisations de l'atelier bois:

Géométrie/Technologie

Porte-crayons

Toujours plus fort, Jean-François Soulas a même retrouvé les pièces en bois réalisées en 6ème/5ème mais aussi en 3ème!

Claude Mérienne se souvient... de sa première carte d'ancien élève,
alors qu'il était toujours élève... belle anticipation!... qui a rayé membre perpétuel?

Retour haut de page
Retour haut de page


Lavoisier Les Mureaux 1964 Demi-finale d'académie 1-0

de la gauche vers la droite:
1° rang: X, X, Jean-Paul Parneix ?, X, X
2° rang: X, X, Gérard Perbal, X, X, X
Source Michel Vincent Les Copains d'avant

Créé le 11/06/2012

Retour haut de page

Moi aussi j'ai gardé les buts de l'équipe des classes d'AM où nous lancions des défis aux autres sections. J'ai continué ensuite, jusqu'à mes 60 ans où mes genoux ont demandé grâce.

En ce qui concerne Maurice Fombeure, il m'a plus initié à la dégustation de la Guiness qu'à la littérature française. Il se contentait de faire lire un recueil de récit d'aventure pendant chaque heure de son cours. Dans le bistro en question, le Royal St Jacques, il y avait plusieurs paires d'excellents babyfooters, en particulier la paire Trottet-Talbot. Je me souviens de Pino (ou Pinault ou Pinot), dont le nom a permis à M. Georges (SC. Nat) de faire un jeu de mots douteux mais marquant. Il n'était pas le seul canoéiste, il y avait aussi Jo Dransart, prof de gym, et médaillé au JO de Melbourne, je crois.

Claude Mérienne se souvient...

de la gauche vers la droite:
Jacques Foucras, François Liard, X, Jean-Claude Pilleux, Marc Monneins, Jean-Pierre Loche, Daniel Fardet, Michel Soulié, Jean-Claude Pannetrat, Jean-Paul Robin, X, Renault, François Monneins

Retour haut de page

Comme tous les anglicistes, Claude Mérienne se souvient de Miss Drouilly....

Jean-Marie Chaput se souvient de son prénom.... Cécile, car c'était une bonne amie de sa mère près d'où ils habitaient à Denfert-Rochereau.

My Bonnie is over the ocean, my Bonnie is over the sea, my Bonnie is over the ocean, oh bring back my Bonnie to me....

Retour haut de page

Match de foot amical Maths Élem contre Maths Techniques 1962-1963 au stade Charléty... qui se rappelle du score?...

de la gauche vers la droite:
X, François Liard, X caché, Marc Monneins, X, X, Jacques Foucras, X, de dos François Monneins, X spectateur, Pommier, Jean-Claude Pilleux dans les buts, X spectateur, Esclangon et Michel Soulié au premier poteau?

Retour haut de page

Quelques mots sur Maurice Fombeure....
Maurice Fombeure est né en 1906 à Jardres, son père était maire de Bonneuil-Matours de juillet 1935 à novembre 1945. Il a perdu sa mère 13 jours après sa naissance, il a été accueilli par ses grands-parents à Bonneuil-Matours.

Il a reçu :

· La légion d’honneur en 1960
· Le prix de la poésie
· Le prix de l’humour
· Un grand prix littéraire en 1957

Il a reçu aussi un certificat de gymnastique.

Maurice Fombeure est décédé en 1981 et il a été inhumé à Bonneuil-Matours.

Sur sa plaque funéraire est inscrit : « Fauvette, si tu voles autour de cette tombe chante lui ta plus belle chanson. »

Ce sont de drôles de types qui vivent de leur plume....

Les poètes Léo Ferré

Retour haut de page
Michel Fugain en 1967 a enregistré ''Le Sergent'' sur un texte de Maurice Fombeure.

Cliquez sur le poster ci-dessus pour écouter sur Deezer.

Le retour du sergent (Chansons de la grande hune - II Chansons de la petite terre.
À dos d'oiseau Poésie/Gallimard 1945 renouvelé en 1969)

Le sergent s'en revient de guerre,
Les pieds gonflés, sifflant du nez.
Le sergent s'en revient de guerre
Entre les buissons étonnés.

[A gagné la croix de Saint-Georges,
Les pieds gonflés, sifflant du nez,
A gagné la croix de Saint-Georges,
Son pécule a sous son bonnet.]

Bourre sa pipe en terre rouge,
Les pieds gonflés, sifflant du nez,
Bourre sa pipe en terre rouge
Puis soudain se met a pleurer.

Il revoit tous ses copains morts,
Les pieds gonflés, sifflant du nez.
Il revoit tous ses copains morts
Qui sont pourris dans les guérets.

Ils ne verront plus leur village,
Les pieds gonflés, sifflant du nez.
Ils ne verront plus leur village,
Ni le calme bleu des fumées.

Les fiancées, va, marche ou crève,
Les pieds gonflés, sifflant du nez,
Envolées comme dans un rêve
Les copains s'les sont envoyées.

Et le sergent verse une larme,
Les pieds gonflés, sifflant du nez.
Et le sergent verse une larme
Le long des buissons étonnés.

Retour haut de page

 

Roland Tiffon nous dit.... Maurice FOMBEURE, dont on se souvient tous : il appelait des élèves à tour de rôle pour leur faire lire, sur l'estrade, les histoires d'un énorme livre qu'il transportait toujours avec lui.

Retour haut de page

Vidéo INA.FR, attribution du prix Cazes à Henri Miller pour son roman ''Trois pas en arrière'', à la brasserie Lipp de St-Germain-des-Près en 1952, avec Maurice Fombeure comme membre du jury.

Vidéo INA.FR, attribution du prix Cazes à Ladislas Domandi pour son roman ''Le compagnon de route'', à la brasserie Lipp de St-Germain-des-Près en 1953, avec Maurice Fombeure comme membre du jury.

 

Retour haut de page

Roland Desbaucheron a ressorti de son cahier d'atelier en terminale MT.... une analyse d'usinage!

Jacques Malarme, se souvient que Jean-Claude Pilleux suait comme une bête pendant les épreuves d'examen d'atelier!... et qu'il avait fallu installer en 4ème AM une petite estrade en bois pour notre ami Lucien Perez afin qu'il puisse arriver au niveau de l'étau, et donc, limer comme il faut!....

Autres épreuves d'atelier Terminale Mathématiques Techniques:

Retour haut de page

2ème AM 1958-1959 Équipe de foot, entraînée par M. Charlot Prof de Gym
par rang de gauche à droite
1° rang accroupis: Chaillot, Pierre-Henri Gaillard, Georges Fouya †, Pierre Serres,
José Da Silva Faria
2° rang debouts: Jean-Claude Drogerys, Joël Sineau, Jean-Claude Deichelbohrer†, Patrick Thélet, Pierre Cheminant, Serge Lemasson†, Pascal Demichel, Gérard Leiba†,
Paul François, René Herpin, Daniel de Tauzia, Claude Mérienne, Jean-Pierre Nicolas
et M. Charlot (Footballeur amateur à Blois).

Claude Mérienne se souvient...

Modifié le 223/06/2018

Retour haut de page

Vraiment des footeux cette 2ème AM 1958-1959!
par rang de gauche à droite
1° rang accroupis: Pierre Serres, X, Serge Lemasson†, Chaillot,
José Da Silva Faria
2° rang debouts: Georges Fouya †, Patrick Thélet,Pierre-Henri Gaillard,
Pascal Demichel, René Herpin, Claude Mérienne

Claude Mérienne se souvient... l'histoire voudrait que ce match se soit passé pendant un cours de dessin industriel avec le remplaçant de M. Justamond qui avait du mal a contrôler ses élèves... il y a prescription!

Modifié le 24/11/2015

Retour haut de page

M. Louis Menot (Maths Élem 1962)... nous l'avons eu prof de Physique-Chimie en Terminale MT (il avait écrit un manuel pour cette classe).... qui se souvient du nom du préparateur en blouse grise?... on dirait Jacques Delors... entre les deux Jacques Tiffon (cousin de Roland Tiffon).
Source Claude Mérienne

Retour haut de page

Daniel Pautrat ''Pion''... nous nous souvenons tous de lui, il n'avait qu'un outil de travail pour la journée... le journal l'équipe!.. et puis il a gagné, un peu comme Mireille Mathieu ou Thierry Le Luron, un concours de journaliste sportif organisé par Raymond Marcillac sur la seule chaîne TV de l'époque... et il est devenu célèbre.

Aujourd'hui il organise des courses cyclistes comme le Tour du Mali à la tête de DP Consultant.

Retour haut de page

Jean-Claude Rihard disait avoir conservé son Pied à Coulisse (PAC), moi j'ai toujours la boîte de compas en Maillechort achetée par l'entremise de notre prof de dessin de 4ème AM.....


Roland Desbaucheron se souvient.....

Retour haut de page

Dans le même ordre d 'idée.... nos règles à calcul Graphoplex, sans qui la vie n'aurait pas été possible à l'époque ou le nom de calculette n'existait même pas! Le siège de la société était rue de Montsouris/Paul Fort dans le 14ème arrondissement de Paris. Un ami d'enfance de Jean-Claude Pilleux y a travaillé à cette époque comme outilleur. La fabrication était assez ''artisanale'', les graduations se faisaient par photogravure, et l'usinage femelle de la réglette centrale par brochage. Aujourd'hui la société a été rachetée par OZ International, elle est établie dans le Val de Marne, elle continue de fabriquer uniquement des règles graduées, réglets, équerres ou rapporteurs.

Retour haut de page

Salut JCP, salut à tous,

Jean-Claude Rihard se rappelle ses compositions françaises avec M. Lecocq...
Celle de ce jour a été choisie à bon escient. D’une part c’était la première note, d’autre part un 16 avec Lecocq relevait de l’exploit (les notes étaient rarement au-dessus de 12) et puis cerise sur le gâteau ….. cette copie est témoin d’une époque « historique » !!!
Chacun remarquera l’annotation quasi illisible sur la page de garde, d’ailleurs les autres annotations ne sont guère mieux … on dirait l’écriture d’un « Parkinsonien ».
Rappelez vous les amis en ces mois de Février-Mars-Avril 1961, le « père » Lecoq s’était fracturé le poignet, d’où ses difficultés à corriger nos copies !
J’aurai l’occasion de raconter ultérieurement 2 ou 3 anecdotes.
Amitiés confraternelles,

Retour haut de page

Cet autre exemple vient de M. Rossat-Mignot dit ''Bouboule'' prof de maths traumatisant, qui avait une façon particulière de porter des annotations, sur toute la surface du papier et souvent très décourageantes pour l'élève.

Source anonyme!

Retour haut de page